Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Balle / dans ton camp Balle dans ton camp, un blog explorant les multiples facettes de l'actualité.

Balle à Julian Assange

Balle dans ton camp

balle

Julian ... Pédophile invétéré ; lanceur d’alerte ; fou à lier ; agent de la CIA ; le père d’Elliot Alderson ou le frère d’Edwart Norton. Qui es-tu ? Tu ne t’ennuies pas dans l’ambassade de l’Équateur, fuyant cette police suédoise te poursuivant pour tes cochonneries ? On ne veut rien savoir, tout du moins, on le saura jamais, donc bon… Ce qui nous intéresse, c’est ton site, tes déclarations, tes recherches, ta communauté. Wikileaks, devons-nous suivre ton excitante actualité, nous, doux citoyens, acquis à la cause du consentement généralisé et menant nos vies simplement ? Ou faudrait-il plutôt encourager à ce que ton clapet soit fermé à tout jamais, qu’on entende pus parler de tes histoires à un balle, de tes mails sortis de nulle part et de tes « documents secrets » ?

Wikileaks : des découvertes insensées, mais des tremblements vains. Quel bazar, d’abord. Faire des recherches pour être « plus renseigné », c’est déjà une mission, une belle galère. Tout du moins c’était, le site est devenu plus sexy, mais bon, ça reste des milliers de documents dans lesquels il faut fouiller, si on veut en savoir un peu plus sur les coulisses étatiques et institutionnelles. Alors bon, se sentir pleinement citoyen grâce à Wikileaks, ce que nous inviterait à faire notre cher Assange, en voilà une curieuse idée. Qui a dit qu’être citoyen c’était être en quête perpétuelle de vérité ou de transparence ?

D’un autre côté, quand on devine tout ce qu’on ne nous dit pas (par manque de temps bien sur) et quand on s’imagine ce qu’on nous cache (par inadvertance bien entendu), ça peut donner envie de mettre son nez dans les arcanes du pouvoir. Qui n’est pas attiré par les révélations sur les tribulations financières de tels ou tels hommes politiques ? Qui n’est pas à l’affut de tel scandale ou affaire, animant nos consciences en quête d’explication du marasme mondial ? Même, n’est-il pas sensé d’essayer de comprendre plus qu’à partir de ce à quoi nous avons accès ? N’y-a-t-il pas une pointe de bon sens à se dire qu’ « on ne nous dit pas tout », et que c’est bien à nous d’aller chercher ce tout ? Certes, mais…

À quoi bon ? Si les choses fonctionnent comme cela, pourquoi chercher à comprendre les rouages ? Quelle galère ça serait de chercher à comprendre tout ce qui fonctionne ! La question se pose donc, quel intérêt de chercher à comprendre ce qui fonctionne, qui nous dépasse et sur lequel notre impact sera quelque peu nul ? Autant apprécier le voyage, comme lors d’un tour d’hélicoptère, où le passager, pendant son vol, passerait plus de temps dans un manuel de mécanique pour comprendre le fonctionnement de son aéronef, que le nez dehors pour apprécier le paysage. Ennuyeuse perspective.

En même temps, curiosité oblige, plonger son nez dans ce que l’on croit comprendre ou connaitre en suivant nos si chers médias traditionnels, c’est de la balle. On peut par exemple découvrir les mails échangés entre Clinton femme et des congénères : quelques parts de la proximité est créé avec elle, qui finalement échange des mails comme nous, quidam sans réelle formation politique, on en échangerait. On peut aussi avoir des vues, quand on sait chercher, encore, sur la négociation entre nos amis de l’élite sur le TAFTA. Négociations secrètes (ma grand-mère disait quand il y a du flou, il y a un loup). Donc loup ou pas, on n’en sait rien, mais n’est-ce pas stimulant de pouvoir voir ce qui devrait nous être caché ?

Bref, s’il y a autant de coups cachés, autant d’opacité dans les relations qui font le pouvoir, qui font la société, à quoi bon participer à celle-ci ? D’un autre côté, nous citoyens, ne somme nous pas dans le devoir de s’informer au mieux de la réalité des relations internationales afin de décider (quand on le peut) de manière sérieuse ?

Une fois de plus, au fond, la balle est dans votre camp.

Commentaires