Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Balle / dans ton camp Balle dans ton camp, un blog explorant les multiples facettes de l'actualité.

Balle de sandwich

Balle dans ton camp

balleEncore un midi où mon temps de pause, bien entendu trop court, me contraint à faire un choix d’une difficulté bien connue : dans un temps irrésolument restreint, je dois répondre au besoin nécessaire de se nourrir, sans quoi je risque de m’écrouler sur mes clients

 

D’un côté le bel établissement américain, pur produit du rêve d’un homme, qui me propose un goût bien connu. De l’autre, un carrefour, haut lieu de la consommation, où mes désirs écloraient devant l’exubérance de choix. 

 

Il est vrai qu’en consommant le sandwich préparé par les machines humaines, au produit à l’origine certes hasardeuse, mais au goût si réputé, mes babines se délectent de cette saveur savamment étudiée. Mieux, la mythologie derrière le sandwich, les images de ces clients si heureux que l’on m’a tendrement inoculé dans mon enfance et les mots amicalement susurrés à mon oreille entre deux émissions participent largement au sentiment de satisfaction qui s’invite en moi. 

Une alternative ? Un sandwich fade, voire infect, au goût si stérile, au pire écoeurant. Du pain rassis entourant des morceaux de papiers et de plastiques, pardon de laitue-papier et de poulet-plastique, noyé dans une étrange mayonnaise (je n’userais pas d’autres mots, peur de m’en balle et) se propose à moi. Non merci. 

 

En attendant, il faut être engagé. Tout du moins c’est cool d’être engagé. Et aller à McDo, haut lieu du symbolisme américain, parait quelque peu contraire à l’engagement anti-mondialisation, à part si je suis un militant du capitalisme et que pour moi le Mcdonald est un temple (accessoirement, on peut parfois s’échanger la balle sur le parking avec l’ami Ronald, grand moment). Quand même, ces militants sont plutôt rares, il faut l’admettre, et on les entend moins que nos JoséBové like (au demeurant, à part ses tendances pyromanes, il a son charme). Ainsi, engagé, luttant contre mes instincts nouveaux, je me dirigerais vers le sandwich triangulaire, qui pourrait presque avoir son charme, surtout quand je vois son joli prix, habilement obtenu par la force de négociation de la structure tout autant capitalistique. Un bon poste d’économie : deux euros et c’est fini. 

Aller au McDo alors, si on a faim, mais tout le problème est là, avoir faim et aller dans un fast food c’est s’assurer des dépenses pour être rassasié, rien n’est plus frustrant de terminer son menu sans avoir l’impression d’être suffisamment nourri. Alors souvent, je m’y gave, mais du coup, mes poches sont vides. Maudit MacDo.

 

Alors bon que faire.. la balle est dans votre camp ..

Commentaires

Burger Toulouse 10/01/2017 10:08

Entre le Signature affreusement cher par rapport à un Whooper tout aussi gros, et un Mc First vraiment bon et accessible mais trop petit pour certain, McDo a fait en France des effforts pour élargir sa gamme. Je me souviens de mon arrivée à Londres en 2003, n'ayant pas trouvé de BK et tombant sur un McDo, j'ai été surpris de la pauvreté de la carte, pas de salade, pas de croc, que du classique McDo avec le rouge et jaune criard que McDo en France à réussi à nous faire oublier ...