Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Balle / dans ton camp Balle dans ton camp, un blog explorant les multiples facettes de l'actualité.

Balle de vie

Balle dans ton camp

Rat des villes ou rat des champs, rat dans tous les cas, certes. Que cherchons nous dans cette dualité encore clivante, quels sont nos motivations pour un bord ou pour l’autre ? En somme, où lancer la balle. 

 

Fini l’exode rural, retour à la nature en perspective, ou bien besoin d’urbanisme, en quête de dynamisme. Pas si simple de faire ce choix si impliquant, entrainant irrémédiablement des conséquences sur la manière que l’on mène sa vie. 

 

Promenade en silence, dans un bois, au détour d’un peuplier, des champignons pointent leur nez. Ce silence, inconnu pour le citadin, baigné dans le tumulte des klaxons, moteurs et voix, lui parait ennuyant, tout du moins tant que ce n’est pas les vacances. Comme un besoin d’être à balle, à fond, pour fuir, pour s’agiter. C’est ainsi qu’il s’apaise. Le campagnard, lui, est à l’opposé en quête de sérénité et de la bienfaisance des plantes. Il cherche cet air pur et ce repos de la nature pour s’épanouir.

 

 

Pour le naturel, l’agitation est une balle dans le pied ; le calme son moment d’introspection. Loin du bourdonnement des foules, son esprit s’évade et brave les cieux de la solitude. L’urbain, lui, cherche plutôt se tourne plus vers la terre, vers la matière qui le nourrit tant. Les autres sont source de développement, d’inspiration et de distraction.

Ainsi, alors qu’à la campagne, les choses s’inscrivent dans le temps, le paraitre s’évaporant, l’individu s’interroge sur les choses qui le dépassent, sur les étoiles, son existence. Dans la ville, les étoiles s’évaporent au profit des lampadaires, qui rassurent la marche de l’urbain qui rentre tard, éméché. Lui a les yeux tournés vers son avenir, vers sa réalité ; le règne de l’immédiateté qui fait son quotidien est propre à penser sa vie, ses objectifs et son accomplissement concret. 

 

L’autre peut tirer des balles à blanc, échouer, recommencer, attendre. L’urbain, lui, aime parfaire son art, tirer la balle au centre, du premier coup. Éviter l’échec se révèle alors bénéfique. 

 

Aucun dogmatisme, bien entendu, la réalité est plus complexe, mais quelques lignes permettent parfois de s’interroger différemment sur les choses et nos convictions. La balle, bien sûr, est dans votre camp, mais cette fois les voies sont-elles vraiment incompatibles ?

balle

Commentaires