Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Balle / dans ton camp Balle dans ton camp, un blog explorant les multiples facettes de l'actualité.

Balle croustillante

Balle dans ton camp

balle

Alors que Jean-François Copé déclarait il y a peu qu'un pain au chocolat coûtait la modique somme de 10 ou 15 centimes (contre pratiquement deux balles en réalité), tout le monde a oublié le véritable ressort de l'affaire, celui qui déchire la France en une guerre civile depuis des décennies : pain au chocolat ou chocolatine ?

En effet, nommer cette viennoiserie si chère à nos petits déjeuners devient un réel enjeu lorsqu'on traverse le pays. Si le terme chocolatine compte la majorité de ses partisans dans le sud-ouest de la France, il remporte aussi un franc succès outre-Atlantique puisque c'est le mot utilisé par nos cousins québécois. Sur le reste du territoire, et notamment à Paris, c'est pain au chocolat qui est préféré et adopté par les touristes qui arpentent les rues, fiers de montrer à la boulangère qu'ils n'apprécient pas seulement la typique baguette.

Mais finalement, qui a raison ? Tout dépend du point de vue qu'on prend. Historiquement, le mot chocolatine est le plus ancien, bien que n'ayant été inscrit dans les dictionnaires officiels qu'à partir de 2007. Techniquement, l'histoire est plus compliquée. Les défenseurs de la chocolatine rétorquent que la viennoiserie est faite avec de la pâte feuilletée, la même que pour le croissant, et qu'elle n'a donc rien à voir avec un quelconque pain. Cependant, ce serait oublier sa version initiale où la pâte ressemblait davantage à de la brioche, ce qui peut renvoyer à la dénomination du pain au lait. Au final, personne n'a réellement raison, et il est certain que chaque camp défendra pendant longtemps encore sa façon de dire.

Et vous, plutôt pain ou chocolat ou chocolatine ? La balle est dans votre camp, nous on préfère les croissants. 

Commentaires