Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Balle / dans ton camp Balle dans ton camp, un blog explorant les multiples facettes de l'actualité.

Balle on the road

Balle dans ton camp

balle

Fin des vacances oblige : rentrer chez soi, prêt à reprendre les cours ou à reprendre le travail. Sans embûche, le trajet ? Plutôt long ou plutôt court ? Et qu’en est-il du porte monnaie dans toute cette histoire ? 

 

Toujours la même chose : hésitation entre plusieurs trajets possibles, tous ayant leurs particularités, leurs charmes ou leurs désagréments. Un choix est à faire, à voir où se situe les variations et les possibilités. 

 

L’autoroute pour rentrer à balle ; ici le temps c’est de l’argent, et on monnaye le confort et la vitesse à laquelle on rentre. Un peu cher, des euros sont lâchés à Vinci pour qu’ils continuent à envoyer des bonhommes oranges entretenir la route. Fini le temps perdu ; fini les dangereux pilotes de campagnes ; fini les maudits villages à 30km/h. Monotonie, redondance et trous au portefeuille..

La fuite des routes à péage : là le seul objectif, c’est de pas débourser un balle à un quelconque constructeur de route. Vitesse capricieuse, s’attendre à avoir le pied sur le débrayage et passer de 90 à 30 à cause de maires fantaisistes ou protecteurs. Cette fois, la route est jolie, authentique : belle façon de visiter le pays. Grand soleil, les fenêtres ouvertes ou pluie battante, enfermé dans l’habitacle ; brume onirique flottant sur les prés ou petite brise dégageant l’horizon : le voyage sur la nationale est souvent l’occasion de voir la France sous toutes les coutures.

 

Et enfin, le trajet du vagabond : rentrer est alors une traversée hasardeuse des contrées françaises, la recherche même des endroits les plus reculés (oups, me voilà sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle). Filant entres les cèpes de vignes, longeant les bois moyenâgeux, croisant des monuments historiques oubliés, se perdant dans les tréfonds du pays, s’oublier. Rentrer ainsi, c’est partir un jour plus tôt, intérêt à avoir peau de balle qui attend. On perd pas d’argent, on a plus de temps, mais qu’est ce qu’on s’en met plein la vue (ça peut être aussi l’occasion de belles rencontres ou de lieux inexplorés).

 

Bref, trois manières de faire ; à voir ce qu’on cherche et ce qu’on attend, prendre son temps peut parfois offrir bien des plaisirs, en même temps fatigant de rouler et d’être attentif aux incompétents du volant. La balle est dans votre camp !

Commentaires