Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Balle / dans ton camp Balle dans ton camp, un blog explorant les multiples facettes de l'actualité.

Balle d'écriture

Balle dans ton camp

Retour sur l’un des enjeux centraux de l’étudiant au 21e siècle : l’ordinateur ou le crayon, que faire face aux flots de paroles d’enseignants érudits ?

 

Dans une salle de cours aujourd’hui, il est désormais possible de diviser la population étudiante en deux groupes distincts : les technophiles, pianotant irrésistiblement chaque parole des professeurs, et les aficionados du crayon, grattant ce qu’ils peuvent des discours académiques. Quels avantages aux deux postures et où mettre sa balle ?

 

Il est vrai que crayon à la main il est dur de retranscrire chacun des commentaires et l’ensemble des paroles du prof. À ce titre, le clavier parait être la réponse de choc : les mains entrainées par des heures interminables de chat, malgré la cadence à balle de l’orateur, l’ensemble du discours est retranscrit et le retour sur son cours assure de ne rien rater et de capter toutes les séquences et les réflexions. Encore faut-il s’assurer que l’attention ne soit pas captée par les évènements du safari web et par les réseaux sociaux, toujours prêts à saborder notre concentration. Auquel cas, le professeur risque d’être quelque peu dérouté par les étudiants qui ne paraissent plus vraiment là. Et puis, quelles facilités de partage, d’impression, de combinaison, d’enrichissement des documents que permet l’outil.

 

Mine de rien, le crayon imprime davantage. Des études notamment démontrent l’intérêt pour l’étudiant de continuer à refuser le diktat de l’électronique. L’esprit se concentre sur l’essentiel et l’oreille est attentive à ce qui fait la substance du cours délivré. La danse des mains contribue à renforcer la mémoire et l’absence d’écran et de connexion internet permet d’éviter l’activité internaute qui peut vite devenir un piège. Cependant, suivre le rythme et être exhaustif dans sa couverture du cours parait être mission impossible. Enfin, cette fois, le message lancé aux professeurs est rassurant : fini les illusions d’une écoute non attentive. Tout laisse à croire (et laisse à croire seulement) que l’étudiant est centré sur le cours qu’il reçoit. 

 

Un choix plutôt difficile alors, tant les deux peuvent apporter des avantages intéressants pour mener ses révisions et constituer un cours utilisable. Alors, la balle est dans votre camp !

Commentaires