Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Balle / dans ton camp Balle dans ton camp, un blog explorant les multiples facettes de l'actualité.

Balle de dons pour le téléthon

Balle dans ton camp

La 30ème édition du téléthon s'est clôturée hier après une émission médiatique d’une durée de trente heures de direct sur les programmes de France Télévisions. L’évènement permet de recueillir des fonds pour une œuvre caritative, à savoir pour l’Association Française contre les Myopathies.

 

balle

 

Les chaînes de télévision France 2, France 3, France 4, France 5 ou encore RFO en outre-mer se sont mobilisées et ont diffusées en boucle le programme du téléthon durant un weekend entier. Difficile donc de zapper et de s’intéresser à un autre programme. Il semble alors clair que l’hégémonie de cette émission à la télévision ait un impact sur les dons effectués… En effet, d’année en année, le montant des dons bat des records. Ainsi avec le large appui de la télévision publique, l’association réussit-elle à promouvoir la nécessité de lutter contre les maladies génétiques.

Seulement la cause du téléthon est une des seules à être médiatisée et bien l’unique à monopoliser sur un temps aussi long les chaînes publiques. Or les maladies génétiques neuromusculaires ne sont pas les seules maladies existantes  et sont mêmes numériquement minoritaires par rapport à quelques autres, comme le sida par exemple. Certes le Sidaction occupe lui aussi pendant un weekend entier les chaînes télévisuelles et va même au-delà du service public, toutefois, l’impact est moindre. En effet, le téléthon, parce qu’il est une des mobilisations à des fins caritatives les plus anciennes et les plus importantes, parce que des progrès sont annoncés chaque année et parce qu’il joue sur un répertoire émotionnel fort, a su conquérir le cœur des Français et s’impose comme un rendez-vous incontournable du mois de décembre. Le téléthon s’est en quelque sorte imposé dans le panorama caritatif français et permet, avant les fêtes, de faire amende honorable et de promouvoir un sentiment de générosité. C’est pourquoi la date est très importante. Alors que les fêtes de Noël approchent, caractérisant une période où tout le monde pense aux cadeaux, se retrouver confronter aux malades devant un écran de télévision peut susciter un sentiment de culpabilité.

 

Mais alors faut-il que la recherche soit tant médiatisée pour susciter l’intérêt collectif ? L’Etat n’est-il pas en train de s’éloigner et de se dédouaner de ses responsabilités concernant la recherche en ouvrant ses services publics à un tel marathon médiatique ? L’Association Française contre les Myopathies semble s’être plus ou moins substituée à la défaillance de l’Etat, longtemps absent de la recherche sur les affections neuromusculaires. Ne peut-on pas alors parler d’un désengagement de la puissance publique, dans une recherche trop coûteuse à financer et d’une substitution partielle du rôle de l’Etat par les particuliers qui viennent palier cette défaillance ?

 

De plus, l’exposition de malades, dont  notamment des enfants montrés à l’écran semble être le seul moyen de faire prendre conscience au large public de la réalité de ces maladies, et donc d’impulser une logique de donation. Ainsi l’exhibition des malades à l’écran suscite-elle la compassion. Mais un tel exhibitionnisme compassionnel est-il bien moral ? N’avons-nous pas ici à faire à une instrumentalisation de l’image ?

 

Faut-il seulement faire du spectaculaire pour toucher l’intérêt commun ? Est-ce acceptable de jouer avec l’empathie pour récolter à balle d’argent ?

 

De nombreuses questions qui nous amènent à souligner le désintérêt collectif pour la recherche et les avancés scientifiques. Par le biais d’un évènement médiatique et d’une monopolisation des chaînes publiques, l’aide aux myopathes est une des seules démarches entendues. Par l’exposition de malades et le succès du téléthon, le spectaculaire, le pathétique, le compassionnel semblent davantage intéresser le spectateur que le simple bénéfice que la science tire de ses avancées.

 

Ainsi pour se faire entendre la recherche doit elle se travestir…

Et vous, quel est votre avis ? La balle est dans votre camp ! 

Commentaires