Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Balle / dans ton camp Balle dans ton camp, un blog explorant les multiples facettes de l'actualité.

Balle de choix: Économie collaborative ou coopérative, Airbnb ou Couchsurfing !

Balle dans ton camp

 

Balle

 

Alors, l’économie collaborative, ça serait de la balle ? Bon faut dire que c’est pratique, moins cher, plus convivial et original. Certes, mais le nombre de problématiques que cela déclenche est juste infini et il facile de comprendre les attaques des différentes parties prenantes contre cette nouvelle forme d’économie, qui se prétendrait de surcroît anti-capitaliste (mais en fait, ce serait plutôt une feinte, a trap dans lequel un esprit non aguerri à la logique néo-libérale y verrait une façon de lutter contre le capitalisme, et nous vous tournons vers plusieurs articles à ce sujet ici, ici ou ici). Autant de réflexions intéressantes que l’on peut avoir sur le sujet pour nourrir et enrichir sa pensée sur le monde qui nous entoure. Les taxis et les hôtels n’ont qu’à bien se tenir : l’ère de l’économie collaborative ne fait que commencer.

 



Bref, là, ce n’est pas vraiment le sujet de cet article et moi je m’en fous, ils ont qu’à tous crever, en Birmanie, en Chine, au Congo, c’est pas chez moi. Commencer par du hors-sujet pour mieux y venir après, pourquoi pas. 

D’un côté, Airbnb, entreprise dynamique et innovante, qui propose à ses usagers de soit mettre à disposition leur logement quand ils n’y sont pas, soit louer le logement de quelqu’un qui n’y est pas.

De l’autre, Couchsurfing, pour les amateurs d’originalité. Ici, les usagers invitent les autres à dormir chez eux, pendant qu’ils sont présents. Le principe de base, c’était de dormir sur le canapé d’un inconnu. 


Outre les économies réalisées en passant par ce type de plateforme, il faut noter le côté convivialité et rencontre, surtout pour Couchsurfing. C’est vrai qu'inviter un inconnu à dormir chez soi et passer un moment avec lui, c’est comme être bloquer dans un ascenseur avec un inconnu pendant des heures : un moment faut bien trouver des choses à se dire. Et puis quelque part, c’est bien authentique. Avec Airbnb, on peut voir que cet aspect est largement atténué. Souvent, les rencontres se résument à un transfert de clés et d’ailleurs, la société a mis en place une nouvelle fonctionnalité. Effectivement, il y avait une forte tendance à utiliser l’appartement uniquement comme un moyen de gagner de l’argent. Or, Airbnb a toujours voulu mettre la rencontre au cœur de l’activité, ils ont ainsi proposé une nouvelle possibilité : l’hôte peut proposer une activité, particulière (ou non) à la ville afin de favoriser les échanges. 



Bien entendu, les plateformes sont hyper sécurisées et les usagers parfaitement identifiés afin de prévenir le maximum de problèmes. Ils en arrivent quand même, ponctuellement, mais reste très rare. Le système de notation permet également de cimenter la confiance entre les individus des communautés.


Enfin, on terminera sur une petite chose : il y a économie collaborative et économie coopérative. Dans le premier cas, on met au service de quelqu’un un bien privé pour son intérêt personnel (gagner de l’argent dans la plupart des cas) : sa voiture pour Uber, son appartement pour Airbnb. Dans le cas de l’économie coopérative, on met le bien qu’on utilise au service de quelqu’un, il y a donc un partage de l’utilisation du bien, ce qui atténue le coût de son usage par le propriétaire (ou non) : blablacar est axé sur ce principe, le Couchsurfing également, avec une petite nuance, ce dernier est gratuit pour le voyageur et l’hôte.


Et vous alors, vous êtes plutôt économie collaborative ou économie coopérative ?! La balle est dans votre camp !



Commentaires

Boostars 08/02/2017 16:05

Bravo pour cet article !

Balle 14/12/2016 11:26

Je ne suis pas d'accord!