Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Balle / dans ton camp Balle dans ton camp, un blog explorant les multiples facettes de l'actualité.

Balle de paperasse

Balle dans ton camp

balle

Que dire de ce débat clivant qui à couper le pays, voire le monde en deux camps bien séparés et qui une fois encore remémore cette division ontologique de l’Homme entre celui qui à bras ouvert accueille la nouvelle technologie et l’autre réfractaire qui trouvera toujours une bonne raison de ne pas se saisir de l’opportunité de gagner en coût ou en fatigue.

 

Les Ebooks, petits objets révolutionnaires, lectures rapides dans le train. Plus de marque-page qui se perd, de poids superflus dans la valise, et surtout, quelle classe de lire sur son écran dernier cri et de savoir que l’on est, quelque part, une sorte de bibliothèque sur patte, prêt à dégainer n’importe quels ouvrages de sa collection quand il s’agira d’impressionner ses collègues. 

 

D’un autre côté, un bon livre fait toujours son effet. On peut moins en transporter, certes, l’arsenal d’artifices se trouve réduit pour tomber pile-poil sur ce qui impressionnera l’interlocuteur, mais bon on pourra toujours se donner des airs d’intellectuels parisiens dans le métro en lisant son livre à une main, debout, dans le métro, coincé entre deux aisselles et écrasé par la masse. 

 

En attendant, on est loin de la performance électronique : l’insoutenable légèreté de l’objet offre la facilité de transport et rien ne sert de critiquer la technique (ou l’enjeu du siècle) si c’est pour retomber dans des banalités accusatrices.

Au fond, est-ce vraiment dérangeant de lire sur un écran pas vraiment papier, mais pas vraiment écran non plus ? La technologie utilisée laisse l’illusion d’encres qui se dessine par magie et s’efface pour laisser apparaitre page après page l’histoire lue.

 

En même temps, la sensation du papier est-elle remplaçable ? Pour beaucoup il y a une forme d’envoûtement dans ces morceaux d’arbres qui s’abîment, jaunissent, s’effritent. Un livre, c’est pas un enchainement insipide de pages ; c’est un objet, rempli d’histoire, remplie d'une partie de son être et de sa personnalité. J’attends encore de voir comment les technophiles poseront leur objet, l’écran brisé, sur le meuble de famille ; un bon livre, vieux et authentique, la couverture fripée, mérite amplement de s’intégrer dans le décor de chez ma grand-mère. 

 

Et vous, qui êtes vous ? La balle est dans votre camp !

Commentaires